Le Comptoir du Lointain

-=- Quid Amorum Bonae, Charium Bonae -=-
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Détente, inspiration et petite claque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sombresoeur
Proprio de l'Hotel des Ventes
Proprio de l'Hotel des Ventes
avatar

Nombre de messages : 366
Race / Classe : Guerrière réprouvée
Citation : Croot !
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Détente, inspiration et petite claque   Ven 13 Fév - 11:00

Détente, inspiration et petite claque

Voilà un moment que je me dis que je dois vous raconter ce qui m’est arrivé un lundi soir, il y a maintenant 2 semaines.
Après avoir farmé de l’héroïque avec certains d’entre vous, on se quitte satisfait du devoir accompli, se congratulant chaleureusement dans le respect des règles de l’art et je quitte pour rejoindre les bras de mon copain Morphée.
Là je constate avec stupeur que l’ai oublié le bouquin que je suis en train de lire à Paris et que je ne pourrais pas le récupérer avant vendredi. DRAME ! En fouillant un peu dans le tas de bouquins déjà lus qui jonchent le sol au pied de mon lit, je tombe sur « Mirroirs et fumée » de Neil GAIMAN (Neverwhere, American Gods, De Bons Présages en partenariat avec Môssieur Terry Pratchett). C’est un excellent recueil de nouvelles fantastiques, avec de très bonnes inspirations JDR. C’est d’ailleurs une nouvelle lovecraftienne qui me fait pisser de rire que je cherche immédiatement. Elle s’appelle « La Spéciale des Shoggoths à l’ancienne » et raconte les déboires d’un malheureux randonneur qui atterrit dans un pub à Innsmouth où là, 2 Profonds particulièrement éméchés lui parle de la vie comme savent si bien le faire les gens éméchés (pour les non rôlistes, HP Lovecraft a créé un univers repris dans le jeu de rôle L’Appel de Cthulu, dont GAIMAN s’inspire).

La nouvelle est assez courte, et je ne suis pas assez fatigué et décide de poursuivre en en lisant une dernière. Je tourne la page… et je prends une claque en lisant ceci :

VIRUS
Il était un jeu vidéo. On me l’avait donné,
un ami me l’avait donné, il y jouait,
il m’a dit : c’est super, tu devrais y jouer.
J’y ai joué : c’était vrai.

Je l’ai copié à partir de la disquette qu’il m’avait donnée,
pour tout le monde. Je voulais que chacun puisse y jouer.
Tous devrait connaître ce plaisir.
Je l’ai téléchargé sur des sites
mais surtout je l’ai passé à tous mes amis.

(Par contact personnel. Comme je l’avais eu.)

Mes amis étaient comme moi : certains avaient peur des virus,
on vous donne une disquette, et une semaine après, ou un vendredi 13,
elle reformate votre disque dur, corrompt votre mémoire.
Mais pas celui-ci. Il était complètement inoffensif.

Même mes amis qui n’aimaient pas les ordinateurs s’y sont mis :
Plus on devient fort, plus le jeu est dur ;
On ne gagne jamais, mais on devient très fort.
Je suis très fort.

Bien sûr je passe beaucoup de temps à y jouer.
Mes amis aussi. Et leurs amis.
Et même les gens dans la rue, on les voit,
longeant à pied de vieilles autoroutes
ou faisant la file loin de l’ordinateur,
ou des arcades rapidement surgies,
ils y jouent dans leur tête en attendant,
combinant les formes,
étudiant les contours, posant les couleurs côte à côte,
déviant des signaux vers d’autres zones de l’écran,
écoutant la musique.

C’est sûr, les gens y pensent, mais surtout ils y jouent.
Mon record est de dix-huit heures d’affilée.
Quarante mille douze points et 3 fanfares.

On joue malgré les larmes, les crampes au poignet, la faim ; au bout d’un moment
tout cela disparaît.
Tout cela sauf le jeu, devrais-je dire.

Je n’ai plus de place dans ma tête ; plus de place pour autre chose.
Nous avons copié le jeu, pour le donner à des amis.
Il transcende le langage, occupe notre temps ;
parfois, je crois, j’oublie des choses, désormais.

Je me demande ce qu’est devenue la télé. Cela existait avant.
Je me demande ce qui arrivera quand je n’aurais plus de conserves.
Je me demande où sont passés les gens. Et je découvre comment,
en étant assez vif, je peux placer un carré noir près d’une ligne rouge,
les inverser, les faire pivoter pour qu’ils disparaissent
dégageant le bloc de gauche
pour que monte une bulle blanche…

(Pour qu’ils disparaissent.)

Quand le courant disparaîtra pour de bon, alors
j’y jouerais dans ma tête jusqu’à ma mort.

Neil GAIMAN


Sombresoeur
qui n'a pas trouvé le sommeil pendant un moment après ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombresoeur
Proprio de l'Hotel des Ventes
Proprio de l'Hotel des Ventes
avatar

Nombre de messages : 366
Race / Classe : Guerrière réprouvée
Citation : Croot !
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: Détente, inspiration et petite claque   Sam 2 Jan - 11:12

Ah tiens, je viens de retomber là-dessus Smile C'est vrai qu'il est bon Gaiman.

Toujours dans le style, j'ai lu depuis un truc excellent, pas de lui mais de Ernest Cline: Player One (pour tous les fans de jeu vidéo).
Je conseille très très vivement à mes amis geeks qui ne l'ont pas encore lu.

Je crois qu'il y a un film en préparation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laureleï
Même un Gob' y post pas autant
Même un Gob' y post pas autant
avatar

Nombre de messages : 2086
Localisation : Dalaran, Tour de la Citadelle Pourpre
Race / Classe : Elfe de Sang Prêtre / Elfe de Sang Paladine / Orc Death Knight
Citation : Hmpf !
Date d'inscription : 03/08/2007

MessageSujet: Re: Détente, inspiration et petite claque   Sam 2 Jan - 12:40

Neil Gaiman pour moi c'est surtout la meilleure BD de tout les temps (ou dans le top 3, allez, soyons pas trop excessif), j'ai nommé : SANDMAN, le truc le plus hallucinant et scotchant et bluffant qu'il y ait. Le dernier tome à été repoussé de deux mois en français d'ailleurs donc je n'ai pas pu l'avoir sous le sapin. Mais si vous devez lire un seul et unique truc dans votre vie, c'est bien Sandman (et des Corto Maltese, et l'Incal, et Akira, et la trilogie Nikopol ... Smile).

Sinon il a aussi écrit ce merveilleux roman, Cornaline, qui a donné le chef d’œuvre d'animation du même nom. A voir et revoir !

Je ne connais pas Player One, à garder dans un coin de ma tête ça Wink

_________________
One by one, the pinguins steal my sanity"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://valstar-superstar.blogspot.fr/
Sombresoeur
Proprio de l'Hotel des Ventes
Proprio de l'Hotel des Ventes
avatar

Nombre de messages : 366
Race / Classe : Guerrière réprouvée
Citation : Croot !
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: Détente, inspiration et petite claque   Sam 2 Jan - 18:48

Si tu aimes Sandman, tu aimeras Neverwhere et American Gods Smile
Mais commence par Player One. J'ai du avaler les 600 pages en 5j cet été (et je suis plutôt lent d'habitude).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Détente, inspiration et petite claque   

Revenir en haut Aller en bas
 
Détente, inspiration et petite claque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Screen] Petite réunion chez Kokinette
» [Collection Membre] Ma petite collection.
» [RESOLU - Script] Création d''une petite fenetre de menu.
» Petite présentation partielle de ma piètre personne...
» Je me ferais bien 1 petite partie moi!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Comptoir du Lointain :: Salle des Ventes (Accés libre) :: Le Bazar-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Jeux | World of Warcraft